Test Terres Rouges Lodge, Labansiek, Ratanakiri, Cambodia

Les rites funéraires

12 Août

Ethnographie – Les rites funéraires

Non loin également, le cimetière, où les morts font l’objet de fréquentes cérémonies visant à faciliter leur passage dans le monde des esprits.

Sacrifices, libations, dons de nourriture, le cimetière est aussi un lieu de vie ; c’est un endroit extrêmement important pour les Jaraï, les Tampoun et les Katcha, qui ont particulièrement développé les rites funéraires.

Les tombeaux, très élaborés, sont ornés en leurs coins de statues censées représenter les parents du défunt.

Chaque tribu voit sa propre sensibilité sublimée dans l’art funéraire, la plus belle statuaire étant néanmoins le fait des Jaraï dont les “pleureurs” sont devenus célèbres.

Mais les femmes exhibant le pubis ou bien les “priapes” Tampouns ne sont pas mal non plus…

Représentations animales variées, défenses d’éléphants, certaines œuvres évoquent l’art précolombien tandis que d’autres rappellent l’origine commune, les statues primitives des Dayaks de Bornéo.

Leave a Reply