Test Terres Rouges Lodge, Labansiek, Ratanakiri, Cambodia

Lodge des Terres Rouges, Ratanakiri, Cambodge

Vous envisagez de faire un séjour au Cambodge et vous voulez sortir quelque peu des sentiers battus.
Bienvenue aux Terres Rouges !

Havre de paix, après de longues excursions, vous pourrez plonger dans la piscine, vous reposer dans des chambres décorées avec raffinement ou flâner dans le jardin.
Vous aurez aussi plaisir à vous retrouver autour d’un verre au bar et à prendre vos repas dans notre restaurant ou encore à rencontrer les trois éléphants de notre projet partenaire : AIRAVATA.

Mais avant cela, nous vous invitons à parcourir notre site pour une première visite, virtuelle.

Le lodge

Offrant le confort d’aujourd’hui et les traditions du passé, le Lodge des TERRES ROUGES est le premier & unique établissement de charme de la province de Ratanakiri.
Idéalement situé au bord du lac de Banlung, le Lodge des TERRES ROUGES est fait d’une villa cambodgienne en bois précieux additionnée de bungalows sis au milieu d’un immense jardin exotique.

Cette ancienne demeure du gouverneur de la province évoque le style d’une époque révolue, vieille image sépia d’un monde englouti.
Endroit éminemment convivial, le Lodge des TERRES ROUGES favorise les rencontres entre voyageurs et leur permet de découvrir l’histoire et les traditions des cultures indigènes des hauts plateaux de l’Indochine tout en profitant des meilleurs services actuellement disponibles dans cette province lointaine du Cambodge.

La réception est ouverte 24/7.
Toutes les chambres possèdent leur propre salle de bain.

  • Lodge Terres Rouges, Ratanakiri, Cambodge
  • Lodge Terres Rouges, Ratanakiri, Cambodge
  • Fontaine dans le lodge Terres Rouges à Ratanakiri

Ratanakiri

Province montagneuse située à l’extrême Nord Est du Cambodge, Ratanakiri est un peu le jardin secret du Vieux Royaume.
Peuplée pour l’essentiel de tribus proto-indochinoises telles que Tampouns, Kroeungs, Jaraïs, Katchas…  minorités dont la culture et le mode de vie étaient restées pratiquement inchangées depuis la préhistoire, néanmoins Ratanakiri a beaucoup évolué durant la dernière décennie.

Des dizaines de milliers de Cambodgiens de la plaine s’y sont installés, convertissant une grande partie de la région à l’agriculture.

Ratanakiri est une zone de hauts plateaux où alternent cultures (hévéas, noix de cajou, poivre…), forêt futaie, forêt claire, forêt de bambous et maquis. La région est truffée de chutes d’eau, de grottes, de lacs, de mines d’or et de pierres précieuses.
Bordée au Nord par l’immense Parc National de Virakchey, on y trouve encore nombre d’animaux sauvages, tels l’éléphant, l’ours à collier, le sambar, le banteng , le gaur, l’aigle pêcheur, le calao pie et toutes sortes d’oiseaux.

Une nature de toute beauté, des paysages grandioses, des cultures authentiques, mais également des pistes défoncées, une poussière rouge qui vous colle à la peau, des conditions de vie plus rudes qu’ailleurs…

Explorer Ratanakiri, c’est un peu partir à la recherche des origines de l’humanité.

 

Climat

Saison des pluies : de juillet à septembre
Hiver (saison fraîche) : d’octobre à février
Saison sèche : de mars à début juin

Banlung

“La ville rouge”, est la capitale de la province.

Elle succède en cela à la ville de Lomphat située plus au sud, sur la rivière Sré Pok et détruite pendant la guerre par l’US Air Force qui n’est plus aujourd’hui qu’un gros village endormi…

Durant toute la saison sèche, un épais nuage de poussière de latérite flotte au-dessus de cette ville du bout du monde qui possède un côté western très prononcé avec ses grandes rues à angle droit et ses maisons uniformément rouges.